top of page
Rechercher

Vers un espace de travail inclusif



Avec la pénurie grandissante de main d’œuvre dans plusieurs régions et secteurs, de nombreuses entreprises se tournent vers l’employabilité des personnes avec des incapacités. Si votre entreprise envisage recruter et garder à votre emploi des telles personnes, vous devez repenser l’environnement de travail en le rendant plus inclusif.


D’abord, il vous faut comprendre qu’un espace de travail inclusif en est un qui valorise les différences individuelles des employés appelés à y œuvrer et qui leur permet de se sentir les bienvenus, acceptés et productifs.


Réussir à rendre votre espace de travail inclusif n’est pas sorcier, mais demande un engagement réel.


Voici quelques pistes basées sur les 7 principes du design inclusif, qui vous permettront d’amorcer votre cheminement vers un espace de travail inclusif:


1. Usage équitable

Assurez-vous que tous les employés, quel que soit leurs capacités, peuvent avoir accès de la même façon, soit à l’information, soit à l’environnement.


Par exemple, offrez des bureaux et des chaises ajustables qui s’adaptent aux différentes grandeurs; des entrées sans obstacles, sans escalier; du matériel accessible de diverses façons, exploitant le visuel, l’auditif ou le kinesthésique.

2. Usage flexible


Assurez-vous que tous les employés peuvent ajuster leur environnement et leur horaire de travail en fonction de leurs besoins.


Par exemple, permettez de travailler assis ou debout à leur gré au fil du temps; faire du télé-travail; offrez le choix dynamique entre travailler dans une aire ouverte ou dans un bureau fermé, notamment en raison des niveaux de bruit; offrez des formations variées, soit en groupe, individuelles, ou en ligne; offrez l’option d’un horaire variable condensé ou d’œuvrer à temps partiel; offrez des composantes ajustables tel que l’éclairage, la lumière des fenêtres, la température et du mobilier modulable.

3. Usage simple et intuitif


Assurez-vous que tous les employés ont accès à des environnements simples d’utilisation et à de l’information facile à comprendre par tous, peu importe leur expérience, leurs connaissances, leur maîtrise de la langue, ou leur niveau actuel de concentration.


Par exemple, utilisez un langage simple lors des rencontres; identifier clairement les espaces; et sélectionnez des logiciels faciles d’usage.

4. Information perceptible


Assurez-vous que les employés aient accès à toute l’information.


Par exemple, envoyez les informations importantes de diverses façons: à l’oral et/ou à l’écrit; envoyez l’information d’avance pour permettre à tous de bien l’assimiler; rédigez un compte-rendu de chaque réunion; offrez la possibilité à chaque usager d’ajuster facilement l’ordinateur qu’il a à sa disposition; optez pour les contrastes et favorisez la possibilité d’ajuster la grosseur et la typologie de la police d’écriture.

5. Tolérance à l’erreur


Assurez-vous que les employés soient en sécurité, sachant qu’ils peuvent commettre des erreurs.


Par exemple, aménagez l’environnement afin de faciliter l’évacuation; établissez des plans d’urgence; installez des systèmes d’alarmes auditifs et visuels; et éliminez les obstacles dans les corridors et dans les espaces ouverts.

6. Effort physique minimal


Assurez-vous que les employés n’aient pas à utiliser une grande force physique.


Par exemple, installez des portes automatiques et des poignées en bec-de-cane; procurez des chariots pour déplacer les éléments lourds; proposez des méthodes de travail sans danger; ajustez les postes de travail (ordinateur, clavier, souris; en encore gabarits et outils) afin qu’ils soient ergonomiques.

7. Accès et utilisation facilités


Assurez-vous que les employés puissent avoir accès aux, et utiliser, différentes composantes et espaces de travail.


Par exemple, offrez des aires de travail flexibles qui peuvent s’ajuster tant en hauteur qu’en préférence d’utilisation; implantez des corridors larges et des espaces de travail suffisamment larges pour les déplacements et les manœuvres et des espaces sanitaires utilisables par tous.

Si vous appliquez ces pistes, vous vous rendrez compte d’un superbe paradoxe : en rendant votre environnement de travail inclusif afin de faciliter l’embauche et la rétention de personnel avec des incapacités, ce sont tous vos employés et vous-même qui en bénéficierez, autant sur votre santé que sur votre bien-être au travail, résultant possiblement en une meilleure productivité individuelle et collective.


Ne cherchez pas la perfection dès vos premiers efforts d’adaptation inclusive. Dressez plutôt une vision de ce que pourrait devenir votre espace de travail inclusif, puis commencez à petits pas, accumulez les petits succès, mesurez vos gains, gagnez la confiance de tous, puis bâtissez sur ces succès et cette confiance pour engager votre équipe à mieux façonner votre vision inclusive et à la rendre une réalité. Ainsi, vous pouvez amorcer votre transformation dès aujourd’hui.



 

Sources:

https://drc.arizona.edu/workplace/inclusive-workplace-practices

https://www.workdesign.com/2016/09/office-designed-inclusion/

221 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page